Parcoursup : liste d'appel, liste d'attente, dernier appelé... : Que faut-il regarder et comment ?


Alors que les réponses commencent à arriver sur Parcoursup, certaines interrogations demeurent quant au fonctionnement de la plateforme, notamment sur le fonctionnement des fameuses listes d’appel et liste d’attente, sensées renseigner chaque candidat sur ces potentielles chances d’obtenir la place tant convoitée.

Tout d’abord, intéressons-nous au rôle de chacune des différentes parties en jeu dans le processus de sélection, ainsi qu’à leur fonctionnement théorique.

A l’issue de la première étape des sélections, on obtient, pour chaque formation, trois groupes : les élèves qui ont été acceptés, ceux qui sont sur liste d’attente et ceux qui ont été refusés. Les élèves acceptés ET ceux sur liste d’attente sont répartis sur la fameuse liste d’appel, qui est un classement général composé de ces deux groupes (avec les acceptés en tête de liste et ceux en attente derrière). Il est à noter que chaque établissement qui propose une formation possède un quota de places à attribuer qu’il ne peut pas dépasser, même si, en fonction de sa réputation, il peut se permettre de proposer plus de places qu’il n’en possède réellement. On pourra suivre l’évolution de la liste d’attente via l’indicateur « dernier appelé », qui indique la place du dernier candidat qui s’est vu proposer une place à l’heure actuelle. Pour ce qui est du « dernier appelé en XXXX », il s’agit simplement de la dernière personne à avoir été acceptée au sein de la formation pour l’année précédente (en l’occurrence 2018). Etant donné que tous les candidats acceptés se voient proposer une place au sein de la formation, il reste encore ceux qui sont en attente d’une réponse et d’un désistement et qui forment donc la liste d’attente. Note importante, si la liste d’appel est un classement et donc n’est pas amenée à changer, la liste d’attente, elle, évolue en fonction des propositions des établissements ainsi que des désistements des candidats et est donc amenée à évoluer, jusqu’à ce que toutes les places aient été attribuées.

Illustrons tout ceci par un exemple simple :

Nous avons un élève qui, pour la formation qu’il désire, arrive 180e en liste d’appel. La formation désirée possède 70 places mais l’établissement a souhaité étendre ses propositions jusqu’au 140e rang du classement, le dernier appelé est donc le 140.

On sait également que le dernier appelé de l’année précédente était le 205e candidat. Si l’on souhaite connaître la liste d’attente, il suffit d’enlever tous les acceptés, soit ceux qui se sont vu proposer une place et on a donc : 180 – 140 = 40 Notre élève est donc en 40e position sur la liste d’attente.

CEPENDANT, plusieurs cas ont été observés, où cette opération simple ne tombait pas juste, voire même donnait une formule absolument improbable, comme, par exemple : Pour un élève qui serait 400e sur la liste d’appel de sa formation Dont la place dans la file d’attente serait 310e Dont la position du dernier appelé est 280e Dont la position du dernier appelé pour l’année précédente est 410e On obtient, si on suit le raisonnement théorique : 400 – 280 = 310, ce qui est absolument impossible. Une explication mise en avant par Parcoursup est le fait que, comme précisé avant, certaines formations choisissent d’appeler un nombre de candidats bien supérieur au nombre de places qu’elles ne possèdent réellement, faussant ainsi les calculs. Au-delà de cette information, on est amené à se questionner sur ce que l’on doit regarder afin d’avoir une estimation des chances de réussite de chaque candidat. Pour cela, Il vous est conseillé de comparer la place du candidat désiré, au sein de la liste d’appel, ainsi que la place occupée par le dernier appelé de l’année précédente (donc 2018 pour cette session).

© 2023 by  Scylla