Joséphine : "Je voulais trouver le meilleur compromis"

Mis à jour : 31 janv. 2019



Championne de France U15, vice-championne de France U17 en escrime au fleuret, Joséphine a fait également partie du top 15 mondial en moins de 17 ans.

Originaire de Belfort, elle a choisi cette année l’INSA Lyon pour continuer son double-projet.

Aussi discrète et gentille que déterminée et pragmatique, Joséphine ne laisse rien au hasard et surtout pas son orientation : comment a-t-elle commencé à y réfléchir ? « Je savais que je ne voulais pas sacrifier mes études pour l’escrime car c’est un sport amateur. J’avais le souhait de devenir ingénieur mais je ne savais pas pas trop quelle école proposait des cursus adaptés. Il est vrai que beaucoup de sportifs manquent d’informations sur les cursus aménagés qui leur sont proposés. »


Etablissement accessible par une sélection commune à tous les INSA, l’INSA Lyon est une école d’excellence désignée comme étant l’une voire la meilleure école post-bac d’ingénieur en France. Elle recrute également de Bac +2 à Bac+5. Elle offre 25 places réservées aux sportifs de haut-niveau avec des aménagements que Joséphine situe proches de la perfection :

-3 demi-journées de libre par semaine pour pratiquer son sport plus des aménagements au cas par cas afin que les sportifs puissent préparer au mieux leurs échéances nationales et internationales .

- Un ostéopathe et un préparateur mental est à leur disposition

- Un internat spécifique leur est dédié avec toutes les installations qui peuvent les aider à être dans les meilleurs conditions : salle de musculation, salle de restauration ouverte le soir tard pour les sportifs après leur entrainement. Comme nous l’a expliqué Joséphine, la grande force de l’INSA Lyon est que l’école, en plus de proposer un cursus scolaire de qualité, met tout en œuvre pour que ses élèves réussissent leur projet sportif : « Si nos coupes du monde ou championnats d’Europe tombent pendant des partiels, l’école nous propose de les rattraper à distance. Et si nous devons rater des cours pour des compétitions, un système de tutorat a été mis en place avec des 3ème année qui nous aident à rattraper nos cours et à surmonter nos difficultés. » En termes de conseils pour les lycéens et ceux qui cherchent leur orientation, Joséphine a deux maîtres mots : organisation et motivation. « Anticiper les échéances, ne pas remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui, être proactif, c’est la clé pour réussir » nous dit-elle.


Quand on lui demande s’il y a des synergies entre l’escrime et le travail scolaire sa réponse est sans équivoque et montre l’étendue de sa détermination : « Très bonne question. Je ne pourrais pas vous dire lesquels mais je suis sûre qu’il y en a. Je sépare mentalement mon travail scolaire de l’escrime pour avoir la tête froide et rester concentrée au maximum sur un seul objectif : celui que j’accomplis en ce moment même ». Pour celle qui rêve de marcher dans les pas d’Astrid Guyart ( quart de finaliste aux JO de Rio en 2016 et ingénieure aérospatial chez Airbus), l'objectif cette année est de faire partie des 4 meilleures françaises en moins de 20 ans. L’équipe Scylla lui souhaite toute la réussite possible car au-delà de son parcours, c’est sa simplicité et sa détermination qui forcent l’admiration.

© 2023 by  Scylla